Mon enfant et l’encopresie, 2 ans plus tard.

Par défaut

Il y a deux ans, j’ai ecris un article sur l’encopresie de mon fils. Vous avez été plus de 4000 à lire mon témoignage sur la guérison de H.

Pour ceux et celles qui ne l’ont pas lu, je vous invite à le faire —–> ICI

Jette un coup d’œil aux commentaires du billet, tu verras que tu n’es pas seul et tu y trouveras aussi des témoignages d’espoir.

Alors voilà, il y a deux ans je disais que mon garçon est guérit de l’encopresie. 

A-t-il eu des rechutes? Oui.

 Au début de l’année scolaire, il est revenu de l’école avec des traces de selles dans ses culottes. Je lui ai immédiatement donné 17g de lax-a-day afin d’éviter qu’il bloque. J’ai fait ma petite enquête et j’ai appris que l’enseignante refusait qu’il quitte la classe pour aller à la toilette. Or, il est très important pour une personne sujette à la constipation d’aller à la toilette aussitôt que l’envie se fait sentir. 

Cette envie lui prenait après la recréation. J’ai donc avertit l’enseignante et elle a compris que pour mon fils, le sport qu’il pratique à la récréation, stimule son besoin d’aller à la selle et qu’il ne peut pas le faire sur demande, soit avant la récréation.

Je vous partage alors un autre truc que j’utilise lorsque je le vois aller aux toilettes et y revenir sans n’avoir rien fait. Nous allons prendre une marche à un rythme accéléré. Au bout de 30 minutes, il demande à revenir à la maison pour aller aux toilettes. 

Je reçois beaucoup de questions concernant le Lax-a-day. Le lax-a-day est une poudre blanche (PEG3350) que l’on mélange avec 250ml de liquide. Son action est de retenir les liquides dans l’intestin afin de ramollir les selles. Si votre enfant ne fait pas de selles après 2 jours consécutifs de lax-a-day, c’est qu’il est probablement « bouché » et il faut soit poursuivre le traitement, soit augmenter la dose. Vous devez consulter le médecin ou le pharmacien car je ne suis pas un professionnel de la santé.  

En Europe, l’équivalent du lax-a-day est le Macrogol

Pour terminer, l’encopresie est souvent suivie du mot Guerre. Pour gagner la guerre il ne faut JAMAIS abandonner. Six mois d’entraînement à aller à la toilette 10 minutes après chaque repas fut nécessaires, combinés avec tous les trucs de mon article précédent pour y arriver. 

Gardez en tête que c’est contre la maladie que vos devez vous battre agressivement et non contre votre enfant.

Bon succès!

Pour toutes questions ou commentaires

Vous pouvez me joindre facilement via instagram @genevieve_gagnon_mvmt ou Facebook: https://m.facebook.com/maviematherapie/

2 réflexions sur “Mon enfant et l’encopresie, 2 ans plus tard.

  1. Anonyme

    Bonjour,
    Voici mon témoignage si ça peut aider:
    j’ai eu ce soucis avec ma fille de 4ans 1/2. Elle souffrait d’encopresie primaire, c’est à dire qu’elle n’avait jamais voulu faire sur le pot… Au début, elle se cachait pour faire dans sa couche, puis plus ça allait être plus elle se constipait. On était rendu à un point où on était obligé de lui faire des lavements au normacol… Un fecalome se formait et bouchait les intestins. Elle a fait une sub occlusion intestinale. Et bien sûr, derrière le fecalome, il y avait des selles molles qui arrivait dans la culotte. C’était un enfer! Ma fille sentait mauvais en permanence et on s’inquiétait à longueur de journée… J’avais très peur des moqueries.. On a tout essayé, l’indifférence, ou alors me fâcher, mais rien ne fonctionnait…
    Le pédiatre ne nous aidait pas, à part nous prescrire du forlax. J’ai décidé de l’emmener voir une psychologue dans un CMP. Elle m’à bcp aidé.
    Elle m’a demandé de l’emmené à l’hopital pediatrique en consultation chez un gastro pediatre pour voir si il n’y avait pas un soucis physiologique. Et elle avait raison. C’est ce que j’ai fait. La prise en charge s’est très bien passée.
    La bas, le médecin m’à expliqué que l’intestin de ma fille ne devait plus fonctionner correctement à cause des fecalomes qui le deformaient. Il fallait donc qu’il se vide complètement pour qu’il retrouve sa forme normale sinon le forlax ne sert à rien…
    Nous devions donc lui faire 2 lavements par jours à l’eau tiède pendant 3 jours + forlax 3 fois par jours + lansoyl pendant 3 mois . Après les 3 jours de lavements, si absence de selles, un lavement à l’eau tiède pour empêcher que l’intestin se déforme.
    Bien sûr, les 3 jours de lavements intensifs ont été traumatisants. Ça a été très dur pour elle comme pour nous. Après elle s’est vidée, surtout dans la couche. Mais ensuite, ça a été terminée. Elle a commencé à aller aux toilettes ! Son intestin avait repris sa forme ! 😀
    Depuis 3 semaines, elle ne met plus jamais de couches! et plus jamais de traces! Elle fait 2 beaux cacas par jour aux toilettes ! On continue le forlax et lansoyl tous les jours pour qu’elle n’ait pas peur d’aller à la selle et elle continue de voir la psychologue. Nous allons diminuer les séances progressivement. J’ai rdv dans 3 mois à l’hopital pour faire le point et diminuer progressivement les médicaments.

    Voilà, j’étais désespérée. J’avais vraiment l’impression qu’il n’y avait aucune solutions alors qu’en 2 semaines, suite à ma visite chez la spécialiste, le problème était quasiment réglé. Je reste prudente mais je sais maintenant quoi faire si jamais il y a rechute. Mon conseil, n’hésitez pas à consulter un spécialiste adapté.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s